Les pharmacies de France sont en grève le mardi 30 septembre 2014

Pour réagir aux annonces du gouvernement sur la déréglementation des professions libérales, les 22500 pharmacies et les 155000 professionnels ferment les grilles de leurs officines le mardi 30 septembre 2014.
La profession affirme son attachement pour des raisons de santé publique, dans l’intérêt de ses patients
- Au maintien de la vente de tous les médicaments dans les pharmacies
- A l’égal accès aux médicaments des français. Cet égal accès appartient au pacte républicain et est l’une des clés de la réussite du modèle français. C’est grâce à la régulation des implantations de pharmacies que la France dispose d’un maillage territoriale harmonieux. Les français veulent cette proximité, ce lien social et sanitaire
- A la propriété des officines par les seuls pharmaciens d’officine. Les français doivent avoir la garantie d’avoir devant eux des professionnels indépendants et responsables (civilement, pénalement et disciplinairement)
Pour ces raisons et donc votre santé, votre pharmacie a décidé de s’unir pour mener une action
L’engagement des pharmaciens auprès des pouvoirs publics ces dernières années a été très fort, en supportant une grande partie des efforts économiques de l’assurance maladie et en évoluant dans l’accompagnement des patients. Aujourd’hui reconnu comme un professionnel de santé à part entière, indépendant et accessible, l’Etat propose une déréglementation qui portera atteinte aux patients. Les pharmaciens le refusent !
Ce mouvement de grève est suivi par de nombreuses professions libérales, notamment les dentistes, les médecins, les infirmières, les notaires et les avocats.
Cependant, certaines pharmacies ont été réquisitionnées pour répondre au besoin en médicament urgent sur chaque secteur de garde. Pour connaitre la pharmacie de garde à tout moment, il faut composer le 3237 ou se rendre sur le www.3237.fr.

Dr Xavier MOSNIER-THOUMAS