Une grande campagne pour le médicament générique

Marisol Touraine, ministre de la santé, a lancé une grande campagne expliquant le générique. Indispensable aux économies du budget de la santé, le médicament générique est employé utilisé dans près de 85% des cas. Cependant, une réticence de la part de certains médecins et certains patients entraîne une stabilité de la substitution.

Le générique permet des économies importantes

Depuis 1999, les pharmaciens se sont employés à développer le médicament générique.  Ce médicament, ayant la même qualité et quantité de principe actif, la même vitesse d’action et la même efficacité que le médicament d’origine (« princeps »)  a permis des économies de plusieurs milliards d’euros aux organismes de remboursements.

Le pharmacien, spécialiste du générique

Depuis le début de la substitution d’un médicament par un médicament générique, les pharmacies et leurs équipes sont régulièrement visités et formés, afin d’informer et d’expliquer les différences potentielles. Ceci en complément aux longues années d’études sur les médicaments. Ce n’est pas le cas des médecins qui reçoivent visites et formations de laboratoires de médicaments princeps. Le manque d’information et leurs –longues- études essentiellement tournées vers le diagnostic, ont entraîné chez certains quelques doutes, quelques a priori sur le médicament générique.

Une grande campagne du ministère de la santé

Aussi, le gouvernement et plus particulièrement le ministère de la santé a lancé une grande campagne de communication sur le médicament générique. Informer le grand public, pousser à chercher de l’information auprès des spécialistes (docteur en pharmacie) et permettre au médecin de lever le tabous sont les grands objectifs de cette campagne, favorisant ainsi le déploiement de l’offre et l’augmentation des économies. Au total, ce sont 5 films explicatifs sous forme d’animation qui tournent sur internet et un film publicitaire à la télévision qui sensibilise chacun d’entre nous sur ce sujet de société.

Vers le nouveaux médicaments

Le déploiement des génériques restera tout de même détourné par l’usage de nouveaux médicaments dont le brevet protège encore de la substitution. Ce phénomène, marqué par l’appétence de certains médecins pour la nouveauté, est renforcé par les actions de la visite médicale et de la communication aux professionnels de santé.

 

En résumé, la substitution d’un médicament princeps par un générique est source d’économie pour le budget commun et pour maintenir le niveau de remboursement des médicaments. Votre pharmacien est l’expert du médicament et il garantit les plus hauts niveaux d’exigences pour les produits qu’il délivre.

 

 

Retrouvez les vidéos ci-dessous

    

    

Retrouvez également les 7 règles d'or du bon usage des médicaments génériques ici et le spot télévisé ci dessous

Dr Xavier MOSNIER-THOUMAS